Mot de la Présidente

 

 

Après mon année de Miss France, j’ai eu la chance de pouvoir retourner sur ma terre natale, au contact des Rwandais, d’enfants notamment. Ce qu’ils ont traversé n’est pas imaginable, mais cette force et cette dignité qui émanaient d’eux m’ont inspirée. C’est ainsi qu’est née l’association Maïsha Africa.

Face au génocide, processus qui vise à éradiquer un peuple en raison de son ethnie, de ses croyances ou de ses origines sociales à travers l’endoctrinement et la dissolution de tout esprit critique : un enseignement basé sur le devoir de mémoire, la tolérance et le pardon. C’est pourquoi, après l’urgence de l’habitat des enfants, est apparue celle de son éducation.

Enfin, un autre chapitre s’est également ouvert dans le domaine de la santé en faveur notamment des nouveau-nés ainsi que l’accueil des enfants dans le but de permettre aux femmes de pouvoir travailler et subvenir à leur foyer, en toute liberté et indépendance ainsi que, plus récemment, des sujets liés à la question de l’environnement.

Entourée de généreux bénévoles, nous n’avons de cesse de conquérir le cœur de partenaires et donateurs pour accomplir ces missions. Je remercie chacun de son soutien passé, présent et à venir, pour leur fidélité et leurs témoignages. Ils font de chaque enfant aidé un bâtisseur d’un avenir serein, un adulte pleinement conscient de son environnement.

Sonia Rolland